LIFESTYLE

Les sites de rencontres : Veni vidi vici ! Pourquoi pas vous ?

Les sites de rencontres : Veni vidi vici ! Pourquoi pas vous ? jennyontheblogmode

Comme moi après des années de vie de couple, vous retrouvez votre liberté ? Comme moi, vous vous rendez compte que l’univers de la séduction et les codes des rencontres ont complètement changé avec l’arrivée des applis et des sites de rencontres ? Alors bienvenue dans mon monde !

Après plus de 10 ans en couple, ça y est je suis libre. Libre de faire ce que je veux avec qui je veux quand je veux. Yiha!

Alors c’est parti ! Tinder et Adopteunmec! Ah et le petit « nouveau » Happn aussi !

Même si la séduction assistée par ordinateur suscite fantasmes et enthousiasmes, mais aussi réticences et désillusions (2), comme beaucoup d’entre vous, j’ai mis beaucoup de temps à rédiger un profil sur ces différents sites. A ce moment précis je suis remplie d’idées reçues et de préjugés. Mais ce vent de liberté actuel, cette nouvelle vie sans comptes à rendre et bien évidement, les anecdotes rocambolesques des copines vous font sauter le pas. Vous vous dites qu’il est temps de ne pas mourir bête et de rentrer dans le monde des rencontres 2.0.

Comme la fréquentation des sites de rencontres est un phénomène social en voie de banalisation, à la fois attirante et suspecte, je fais le grand saut.

Forcement, comme j’ai tendance à intellectualiser tout ce que j’entreprends, et avant de vous livrez avec humour et bienveillance mon retour d’expérience, (vous voyez ce moment ou entre copines on cherche à trouver le rôle de chacune dans le groupe, bon bah moi j’ai le « rôle de l’Intellectuelle drôle » et oui on ne se refait pas !) j’ai eu envie de comprendre pourquoi ces sites avaient pris une telle place dans notre société. Je vous demande de me citer un nom d’une personne célibataire que vous connaissez et qui n’a pas de profil sur un site de rencontres ? Vous êtes en train de chercher et clairement vous ne trouvez pas, normal ! (Et encore plus sur Paris ou les grandes villes). Chaque petit celib possède ces applis sur son mobile. Tellement facile et simple d’utilisation.

===

Alors voici quelques chiffres: « Ifop (1) a réalisé une enquête sur les sites de rencontre qui montre que les Français sont de plus en plus friands de rencontres en ligne et que, contrairement à certaines idées reçues, ces dernières débouchent souvent sur de véritables histoires d’amour. » – Si ces données chiffrées ne vous intéressent absolument pas, sautez les 5 prochains paragraphes afin de rentrer dans le dur du sujet : les rencontres !!  –

En 2012, près de 6% des Francais étaient inscrits sur des sites de rencontres. La rencontre 2.0 est désormais un immense marché de mise en contact.

Toujours selon ifop, les rencontres en ligne constituent une pratique de moins en moins tabou si l’on juge le nombre croissant de personnes disposées à faire appel à un site de rencontre : 40% en 2012, soit une proportion trois fois supérieure à celle mesurée par l’Ifop il y a huit ans (14%). Des réticences persistent toutefois dans la gente féminine – seul un tiers des femmes imaginent avoir recours à cette alternative (33%) contre près d’un homme sur deux (47%) – et dans les couches les plus âgées de la population.  

La fréquentation des sites de rencontre s’est largement banalisée au cours des dix dernières années. En effet, la proportion de Français s’étant déjà connectés à un site est passée de 11% en 2006 à 20% en 2010 pour s’élever aujourd’hui en 2012 à 24%. Actuellement, c’est près d’un célibataire sur cinq (19%) qui cherche à faire des rencontres sur le web. A noter que les jeunes femmes se sont emparées des possibilités de rencontres offertes par Internet. En effet, il y a aujourd’hui presqu’autant de femmes (6%) que d’hommes (7%) membres d’un site. 

Le nombre de relations conclues par les gens inscrits sur ces sites est relativement limité : seule la moitié des personnes inscrites ou ayant déjà été inscrites sur un site de rencontre (53%) a réussi à nouer une relation – sérieuse ou sans lendemain – avec une personne rencontrée sur le web. Les deux tiers des personnes ayant noué une relation avec une personne rencontrée sur Internet déclarent avoir vécu une véritable histoire d’amour.

Certaines études sont beaucoup plus négatives à l’encontre des sites de rencontres et démontrent que la rencontre est devenue un véritable temple de la consommation comme on consomme des litres de Coca Cola. L’auteur Stéphane Rose (2) en a fait un ouvrage satirique et pessimiste, car selon lui, l’étude du consommateur des sites de rencontre nécessite une bonne dose d’éthologie pour saisir des comportements additifs – par les possibilités infinies de rencontres, mais aussi la dépendance sexuelle -, névrotiques, engendrant de nouveaux rapports au sexe.

===

Les sites de rencontres : Veni vidi vici ! Pourquoi pas vous ? jennyontheblogmode

Chères Lectrices, il en est maintenant temps de rentrer dans le vif du sujet et de vous faire part de mon retour d’expérience et celui de mes amies proches, afin de vous peindre, non pas une réalité sociale, mais notre réalité, notre vécu. Je reste certaine que la majorité d’entre vous se reconnaitront car à nous 3 (A., C. et moi – on les appellera ainsi afin de respecter leur anonymat) nous avons un panel d’une cinquantaine de rencontres.

Pour mon histoire, c’était le lendemain des attentats du 13 Novembre. Ces événements m’ont tellement bouleversés, je me suis sentie seule – malgré le fait que je n’ai jamais été aussi entourée -. Mon meilleur ami, inscrit depuis peu sur Adopteunmec suite à une rupture récente, m’aide à passer le cap et on fait ensemble mon profil. On file diner chez des amis pour le lancement de la saison de nos soirées raclette et là en quelques minutes on peut commencer son marché. Je découvre cette nouvelle appli, vite additive, entourer de mes amis et c’est franchement drôle.

Point Méthodologie pour rédiger son profil: On dit ce qu’il faut pour attirer le chaland, mais pas trop pour garder une part de mystère, tout en restant le plus honnête possible. Un peu d’humour, surtout si vous mettez ce trait de caractère dans votre profil, soyez cohérentes. Ensuite on sélectionne ses photos – Attention, étape à ne pas négliger car cruciale pour le reste de votre parcours dans votre course à la recherche de votre moitié ou autre… – Une règle dit 3 photos minimum, visage, 2/3 et de plain pied et si possible dans un environnement naturel – Et Go !! On valide ses profils et c’est parti pour la CHASSE AUX HOMMES (et oui pourquoi il n’y aurait que les hommes qui auraient le droit chasser, prenez le contrôle Mesdammes 😉 ) ! 

Je suis surprise par le nombre de visites et de demandes de « charmes » – un charme est le moyen qu’un mec a pour t’envoyer un signe qui nous montre qu’on l’interresse. Nous les filles on accepte ce charme ou pas. Si oui alors le jeune homme peut nous parler – En 3 jours, 470 demandes de Charmes et 1150 visites sur ma page. Clairement, j’ai vite eu l’impression de devenir un videur de boite de nuit : « Tu rentres, tu rentres pas, tu rentres, tu rentres pas  !!!  »  – mais je suis qui pour faire ça ?!!!

On a alors la sensation d’une infinité de possibilités, là où la rencontre comportait naguère les caractéristiques de la rareté et de l’exception. Aujourd’hui cela devient simple comme un clic ! On passe alors dans le domaine de la rareté à celui de l’infini. Les rencontres deviennent tellement faciles, qu’il faudrait le faire exprès pour ne pas obtenir un rendez vous. On passe de la rencontre, rare, magique, romantique donc exceptionnelle à quelque chose de banal. (3)

Quand j’étais en cours de sociologie, on nous parlait d’homogamie dans les couples (L’homogamie sociale ou socioprofessionnelle est le fait de choisir son conjoint dans le même groupe social que le sien.). Avec les sites, on pourrait penser à une plus grande ouverture dans les rencontres, mais, je crois, qu’il n’en ai rien, l’homogamie restant la règle. Le « qui se ressemble s’assemble » est plus que jamais resté d’actualité. On croit de moins en moins à la magie de la rencontre et l‘on devient pragmatique. On peut tenter des expérimentations car une rencontre n’engage tellement à rien. Même s’il nous prenait envie de tester quelque chose d’un peu nouveau, un profil que nous n’avons pas l’habitude de croiser (un barbu aventurier qui revient tout juste du Népal, un joueur de guitare qui aime l’amour et Montmartre, ou encore le peintre artiste qui explique qu’il voudrait trouver sa muse, sans parler du petit jeune qu’on croquerait bien alors qu’il a 10 ans de moins que nous), on revient vite au réel et reprenons notre étude comme si nous étions face à notre conseillère d’orientation. Des critères simples et précis, des cheveux plus ou moins courts, un style BCBG ou plus sportif, un homme de plus d’1m85 « Ah oui parce qu’en dessous d’1m85 les filles moi je ne peux pas, en plus je suis tout le temps en talon….!« . Finalement ces critères nous rassurent et nous permettent d’affiner les choix parce que comme disait je ne sais plus qui « Trop de choix tue le choix! ».

Je repense à un « date » de ma copine A. avec un azymuté. Ce qui lui avait plu en ce mec c’était son coté misanthrope et le fait qu’il s’occupait d’enfants autistes. Sauf que le mec était complètement perché et donc aux antipodes de mon amie A. Forcement aucun feeling ne passe, mais on en garde quelques phrases cultes: « Les Mots qui sortent de ta bouche tu ne les voient pas, tu les entends ! C’est vibratoire ! » Mais au secours !! – Ah oui, on répertorie les phrases et moments cultes de nos dates dans un petit carnet, dans quelques années ça vaudra de l’or ;-). Ceci étant cet inconnu, un peu perché dans sa réflexion est revenu plusieurs fois dans nos conversations car il a donné à A. quelques éléments qui n’étaient finalement pas si dingues. Comme quoi! Il serait d’ailleurs intéressant de savoir, à part la photo, quels sont les trois éléments que vous regardez en premier les filles? 

Les sites de rencontres : Veni vidi vici ! Pourquoi pas vous ? jennyontheblogmodeBref, tout ça pour dire que finalement on conserve nos critères d’évaluation figés et remplis de stéréotypes. On recherche toujours quelqu’un de compatible avec soi et son environnement, présentable à ses amis et à son cercle familiale. Même avec ces méthodes modernes, l’amour résiste à l’imagination et l’exotisme et j’en fait partie.

Ensuite arrive le moment où on s’échange des messages afin de tester un semblant de feeling. Si le garçon fait preuve d’esprit, de beaucoup d’humour et n’annonce pas la couleur PQR, on passe rapidement à l’étape du rdv – non engageant, je répète – On se dit qu’avec les échanges et la sélection faite via nos critères « pragmatiques » on va passer une bonne soirée. Et bah, clairement ça ne se passe pas comme ça ! En un peu plus d’un mois, avec le nombre de rendez vous que j’ai eu – Ah oui j’avoue j’avais pour objectif de vous faire un petit article sur le sujet alors je me suis sacrifiée comme cobaye – je peux vous dire que je me suis ennuyée plusieurs fois. Pourtant on y va confiante car on a discuté virtuellement avec le jeune homme et l’échange était chouette. Alors on se dit que le passage au réel sera tout aussi intéressant … Et là, c’est la douche froide !

Les filles ça ne vous arrive jamais de vous  ennuyer tellement que vous n’écoutez même plus votre interlocuteur et que vous avez l’impression que votre esprit se trouve au dessus de la pièce comme si vous étiez un simple spectateur … (Leila dédicace 😉 ). Attendez vous à ce que ça arrive car tous les mecs sont loin d’être intéressants. Certains de ces messieurs, beaux et affichant un véritable compte en banque musclé sont parfaitement « boring » et ne savent que parler d’eux. Avec ces types, je refusais systématiquement qu’ils m’offrent mon verre ou le diner. « No Way, je ne te dois rien mec et je suis indépendante 😉 ». D’ailleurs dans ces cas là, les mecs n’ont pas du tout prévu de régler la note car ils le sentent (ou pas finalement… ) ! Sympa! Adieu le rêve de princesse, bonjour la réalité! Il y a ceux qui payent leur part uniquement, mais surtout ceux qui ne payent pas du tout…! A quels moments pensent-ils qu’ils verront la couleur de nos draps en agissant ainsi? – attention nous nous voyez comme vénales, mais ceci un tellement révélateur pour la suite – Depuis quand le Prince demande à Blanche-Neige de payer la moitié de la location du cheval ?

Les sites de rencontres : Veni vidi vici ! Pourquoi pas vous ? jennyontheblogmodeEnfin je crois qu’il y a surtout une véritable chose à comprendre. Si vous êtes comme moi et que vous retournez sur le marché du célibat apres 10 années de vie de couple, il est indispensable de comprendre que les codes ont totalement changé. Avant, dès lors que vous embrassiez un garçon et que vous couchiez ensemble, la probabilité de dire que vous étiez « en couple » était proche de 100%. Mais aujourd’hui c’est fini. Il faut se préparer à cela. Aujourd’hui lorsqu’une relation débute sur une relation sexuelle, tout est aléatoire, les codes étants moins nets. Et ça c’est nouveau pour moi (3). Les filles, vous devez bien vous demander ce que vous attendez et ce que vous recherchez sur ces sites de rencontres. Il va vous falloir une bonne dose de recul et de lâcher prise. Les jalouses et les psychopathes névrosées, fuyez les sites, vous allez vous faire interner tellement le doute va vous consumer.

Vous devez être consciente que même si les rencontres s’enchainent ou que les rendez vous se multiplient avec un individu, l’exclusivité n’est pas forcement évidente. Certes il y a un tas de prédateurs, expérimentés qui vont vous mentir afin de vous mettre dans leur lit, mais dans la vraie vie c’est pareil. Pour certains hommes et certaines femmes aussi, vouloir un partenaire n’est plus signe de désespoir mais désir de divertissement (3). « Le et plus si affinités  n’est plus promesse de sexe si l’amour se profile, mais bien l’inverse: possibilité d’amour si le sexe marche bien ! ».

On oscille en permanence avec nos croyances guimauves, martelées depuis notre enfance par les DISNEY et les comédies romantiques américaines avec lesquelles nous avons bâti nos rêves de petites filles. Les filles réveillez vous !!! La vie ce n’est pas cela. On s’est fait beurrer les lunettes. L’idée du prince charmant est totalement désuète. Et non je ne suis pas du tout aigrie et je suis une incroyable optimiste de l’amour, mais juste il faut arrêter de tout idéaliser. Les choses simples ont leur charme. Alors lâchez prise et faites vous confiance. Soyez vous même et si ce mec ne vous rappelle pas, très bien next, ce n’est pas vous qui avez un problème mais bien lui qui a commis une sacrée erreur de vous laisser partir ! Oui ça a un coté méthode coué 😉 ! La vérité est que, d’après A., les évènements sont synchronisés et rien n’arrivent par hasard! (cf Le livre des coïncidences de D.Chopra). Si cette rencontre ne marche pas très bien, mais que vous a t elle apporté? Elle n’est pas arrivée par hasard, soyez en sûre! et si elle s’arrête, c’est que par la suite vous connaîtrez mieux, beaucoup mieux. Le secret? L’analyse, la compréhension et l’acceptation! Si vous acceptez les évènements, vous avancerez plus sereinement et vous ne le regretterez pas!  – A.

Pour conclure, je crois que les hommes ont finalement aussi peur que nous. Ils n’osent plus nous aborder dans la rue par crainte de se prendre un gros râteau. Les sites de rencontres leur permettent de pouvoir aborder une fille, une personne qu’ils n’auraient pas forcement croisée dans la « vraie vie »et sans l’angoisse de se prendre un refus violent de boire un verre lors d’une demande en face à face. Nous sommes souvent hostiles et méfiantes lorsqu’un homme nous approche. Alors ces braves mecs que nous avons nous aussi un peu maltraités se retrouvent, tout comme nous, derrière leur téléphone à tenter une approche pour nous séduire dans le but d’obtenir le « 1er Graal »; nous rencontrer autour d’un verre !  Les hommes sous leurs airs sûrs d’eux se retrouvent aujourd’hui face à des femmes libres, indépendantes, carriéristes, belles et pleine de malice. Les hommes à l’époque passaient de leur mère à leur femme, on s’occupait d’eux, on les cajolait et eux ramenaient l’argent à la maison. Aujourd’hui les filles, je crois que malgré nous, nous les émasculons souvent alors que paradoxalement ce qu’on cherche chez un homme, c’est qu’il soit Homme, ne leur laisserions nous pas un peu de testostérone ? Aujourd’hui nous sommes capables de gérer notre carrière, notre maison, notre relation, nos amis et tous les problèmes du quotidien, peut être ont ils besoin de sentir qu’on a un peu besoin d’eux…? 

Les sites de rencontres : Veni vidi vici ! Pourquoi pas vous ? jennyontheblogmodeA ce jour mon expérience reste totalement positive. J’ai globalement rencontré que des types charmants, bien élevés et gentils. Certains m’ont fait découvrir des choses, des saveurs ou des univers. Il est vrai que le passage au second rdv reste rare. Et là, les sites de rencontres n’y sont pour rien, car on est dans la vraie vie. Le feeling, le coup de coeur, ça ne se maitrise pas. Il n’y a rien de tabou ou de dégradant de rencontrer quelqu’un via ces outils. Certes lorsqu’on vous pose la question « Où est ce que vous vous êtes rencontrés ?  » « Sur Adopt /Tinder/Hapnn ! », c’est moins glamour que dire « Par hasard, à la terrasse du café Flore ». Mais franchement qu’est ce qu’on s’en fiche. Votre objectif n’est pas juste de faire une belle rencontre et si cette rencontre devient une belle histoire, alors à ces sites de rencontres vous finirez par leur dire merci !

Je crois que finalement, un moment passé sur un site de rencontre, c’est comme ces moments où on arrive dans une soirée. On est invitée par la cousine du frère de notre pote qu’on n’a pas vu depuis 10 ans, mais on y va parce qu’on adore Patrick Sébastien (ou pas) mais qu’on n’a pas 65 ans! Donc on arrive à cette soirée, on est jolie, préparée et on active notre radar visuel! Il y a ceux qu’on ne va même pas regarder, il y a ceux à qui on va dire bonjour parce qu’ils ont posé leur regard sur nous. Il y a ceux avec qui on va échanger deux trois banalités, « tu connais qui? Tu connaissais le coin ? Tu viens souvent? Tu sais où est le Vin?…. » . Ces mêmes qu’on va quitter en prétextant que notre verre est vide mais qu’on revient! Et puis il y a ceux avec qui on va bien accrocher, avec qui on va se découvrir des affinités pendant la soirée, et parfois il y a LE convive avec qui ça match! C’est cette diversité que nous offre les sites! Il ne faut pas avoir honte de zapper ou d’arrêter une conversation parce que c’est ce qu’on fait dans « la vraie vie » ! Alors Soyez vous même et croyez y! 

Maintenant les filles j’aimerais sincèrement que vous me fassiez part de vos expériences, positives ou négatives, ou bien celle de votre meilleure amie ? C’est le moment de se lâcher et de se faire rire en partageant nos aventures !! JE COMPTE SUR VOUS …

Veni, Vidi, Vici !

Signature jennyontheblogmode

(1) – Sources Ifop (2) – Livre « Misère sexuelle.com. Le livre noir des sites de rencontres » de Stéphane Rose – (3) – Livre « Solo No Solo » de Fabienne Kraemer

You Might Also Like

16 Comments

  • Reply
    fred009
    31/01/2016 at 20:48

    abandonne tout de suite, je suis là 😉
    Bonne(s) trouvaille(s) !

  • Reply
    janachète
    14/01/2016 at 15:20

    Bonjour Jenny, j’ai fait la connaissance de ta maman sur FB , grâce à toi, je t’en remercie.
    j’ai ma fille aînée qui a 33 ans , séparée avec 2 petits loulous, et elle désespère parfois de trouver chaussure à son pied. Ton expérience me rassure un peu, et me redonne espoir pour elle .
    Je lui parlerai de toi .
    Bisous Jenny
    Bon après midi
    Jany

    • Reply
      Jenny
      19/01/2016 at 19:32

      Bonsoir Jany,
      Rien n’arrive pas hasard, j’ai quasiment le même âge que ta fille et oui sur ces sites il y des prédateurs mais il y aussi des gars biens (j’en ai rencontré plusieurs) qui cherchent vraiment une personnes avec qui partager un moment de vie ou sa vie, après ça match ou pas !
      Alors qu’elle prenne son temps et qu’elle en profite pour se concentrer sur elle et ses loulous et un jour elle finira via les sites ou pas par rencontrer une belle personne pour partager sa vie.
      Bises
      Jenny

  • Reply
    Esthelle
    06/01/2016 at 07:14

    Bonjour.
    Nous sommes 4 enfants dont 2 qui ont rencontré leur conjoint par internet il y a 13 ans… Je n’en fait pas partie ; je serais incapable d’aller à un rendez-vous… Par contre j’avoue que cela fonctionne (6 enfants au compteur avec ces sites :-)), et je l’ai déjà conseillé à plusieurs personnes.
    Je ressens malgré tout une réticence chez ces amis à qui je l’ai conseillé ; on me dit « je n’en suis pas à ce point là ». Il faut dire aussi qu’a priori les applications qui existent maintenant ne sont plus dans l’idée de la consommation de la relation que dans la lignée des agences matrimoniales. C’est ce qu’il me semble lire en tous cas au travers des commentaires…
    Bref, pas facile en 2016 de rencontrer l’âme soeur.
    Je te souhaite à nouveau une très belle année 2016, avec pour nous des articles humeurs mais aussi des lookbooks (j’adore les tiens, ce sont les seuls que je regarde, alors stp ne les arrête pas – ton suppliant et larmoyant ici).
    Bonne journée!

    • Reply
      Jenny
      06/01/2016 at 07:37

      Merci Esthelle pour ce commentaire. Promis je ferais encore des Looks de temps en temps 😉
      Passe une bonne journée
      Bises

  • Reply
    Chautard
    05/01/2016 at 22:54

    Coucou Jen, 30 ans célibataire apres 13 ans de vie commune, maman solo, je décide de m inscrire sur meetic et Tiilt… Je crééz un joli profil, et voilà c était parti, voilà que je me retrouve submergée de messages de mecs, qui pour moi ne souhaitait qu une partie de jambes en l’air. J ai vite déchanté. En 48h j ai tout supprimé sans meme avoir pris la peine d’aller boire un verre avec l un d entre eux, j étais juste déçue car l’idée que j’avais des sites de rencontre se révélait être vraie.4 mois plus tard je croise le regard d un charmant jeune homme en formations au sein de mon entreprise » gestion du temps » .Il se présente : marié, deux enfants. La loose.. Je suis tellement dégoûté des hommes que je n imagine pas un seul instant une relation. Les choses choses sont très clairs dès le départ, je ne serai jamais sa maîtresse , et il le sait. Nous nous revoyons pendant les réunions mensuels, et puis un soir on flanche.. Je ne savais absolument pas où il en était dans sa relation avec aucune envi de poser des questions par peur. Je savais que je pouvais tomber amoureuse, je passe en mode carapace: non je ne veux pas de toi, ne me rappelle plus! Et puis il a insisté, petit déjeuner surprise sur mon lieu de travail etc… Pour m annoncer qu il était en pleine séparation. Aujourd’hui c est le seul et unique homme sur cette planète en qui j ai confiance. Nous formons depuis plus de deux ans une famille recomposé avec nos 4 loulous et avons acheté une maison il y a un an. Notre vie est faite de projets tous les jours! Je te dirais que provoquer le destin ne m’a pas réussi! Et que l’Amour est arrivé alors que je ne m’y attendais absolument pas et surtout que je voulais profiter à fond de ma vie de trentenaire célibataire, working girl et maman solo! Cela dit ces 18 mois ont été top! Je n ai pensé qu à moi et mes enfants et je ne regrette rien! Éclate toi ma Jen, profitez en, et que 2016 , t apportes toutes les joies et le bonheur que tu mérites. Gros bisous Steph

    • Reply
      Jenny
      05/01/2016 at 23:13

      Merci ma Belle de partager ta vie personnelle ici.Ton histoire est vraiment sublime! Toutes les filles rêvent de ça – enfin moi plus trop car je me dis que ça n’existe plus, car les rencontres sont justement perverties par ces outils digitaux qui pénètrent à tous les niveaux dans nos vies. Il y a quelques jours, un de mes ami celib, inscrit sur les sites de rencontres, mais contre les nouvelles règles qu’ils instaurent malgré nous et rêvant lui aussi, comme toutes les petites filles de la génération Disney que nous sommes, de la rencontre naturelle. Donc oui il y a encore des mecs bien. Et ces mêmes mecs sont à la fois ton collègue de formation que tu croises dans la vraie vie et sur les sites. Ca me semble tellement compliqué de rencontrer quelqu’un de manière « naturelle » de nos jours.
      Même dans les bars, ce sont devenus les mêmes règles. J’ai des amies qui flirtent facilement avec des types rencontrés dans des bars de trentenaires sympas, mais jamais rien de concret et les mecs ne les rappellent pas plus que lorsqu’elles les rencontrent sur Tinder ou Adopte.
      En tout cas ça fait du bien d’entendre de belles histoires. J’espère que les filles qui passent ici liront ton commentaire et que cela leur redonnera un joli espoir envers la gente masculine, car les retours des filles sur le blog sont franchement négatifs.
      Qui sait dans quelques mois j’aurais le même avis – oh mon dieu non !!! 😉
      Gros bisous ma belle !

  • Reply
    celestecreation
    05/01/2016 at 20:59

    J’y suis passée sur ces sites il y a quelques années, beaucoup de rdv pour pas grand chose, on ne cherche pas la même chose, et beaucoup de gens sont la dessus pour oublier un ex, ou juste se défouler…
    Et comme tu dis, on sais plus si on est avec la personne parfois meme après s’etre vu plusieurs fois, en venir a demander si la personne vois d’autres gens, je me suis dis arrète de suite tu perds foi en l’être humain.
    Du coup je me dit, mieux vaut rester seule quelques temps après une séparation, et s’investir dans des projets et asso. J’avoue que quand j’ai rencontré de nouveau des gens de façon naturelle ( a l’ancienne lol), j’ai retrouvé cette magie que j’avais perdue dans les sites. C’est vrai que c’est rentré dans les moeurs, mais ça devient le marché à bestaux

  • Reply
    uneparenthesemode@gmail.com
    05/01/2016 at 16:29

    Génial ton article ! Je vais le conseiller à une amie qui est systématiquement déçue.

    J’étais inscrite sur Meetic et j’ai eu droit à beaucoup de moments d’ennui et surtout un sacré spécimen. Il n’avait pas mis de photo, je m’étais dit « Allez pour une fois je prends le risque » J’ai vu arriver près du café un mec horrible, je me suis dit « Je parie que c’est pour moi » et c’était bien lui : petit, en surpoids, mais surtout avec les cheveux longs mais rares, bien gras et attachés en queue de cheval, le monosourcil, l’air pas très intelligent… la totale.
    Au bout de quelques minutes de conversation inintéressante, il me dit « j’ai un secret : je suis supporter ultra du PSG » et il m’a parlé de ça pendant toute la soirée, j’ai été trop polie et trop gentille pour écourter rapidement ce calvaire.

    Mais j’ai également une très bonne expérience puisque c’est sur Meetic aussi que j’ai rencontré mon mari avec qui je suis depuis presque 10 ans, père de mes deux enfants 🙂 C’est possible !

  • Reply
    Emma June
    05/01/2016 at 15:22

    Je suis en couple avec mon homme depuis 10 ans et on a un enfant (chose inimaginable pour moi il y a 10 ans!) et je l’ai rencontré sur un site de rencontre sur le net.

    10 ans plus tard, comme tu le dis, les codes ont changé et je me demande s’il reste sur ses sites des gens à la recherche de rencontres vraies et non pas de « zapping » comme cela est très tendance …
    Bref, j’aime ta conclusion « Soyez vous même et croyez y » 🙂

    • Reply
      Jenny
      05/01/2016 at 23:21

      Je pense qu’il faut arrêter de généraliser. Comme d’habitude on parle que des gros « queutards »(désolée c’est vulgaire) (et certaines filles font pareilles alors ne leurs jetons pas la pierre ) mais je crois que les sites restent un panel de mecs et filles célibataires et c’est le même panel dans les bars du jeudi au samedi soir. Il y a des chasseurs prédateurs et celui qui sera prêt à s’engager si il rencontre la bonne personne. Certes les codes ont changé et la facilité des rencontres doit certainement permettent de passer à quelqu’un d’autre plus facilement.
      Il suffit juste de lâcher prise, de rester soi-même et se dire qu’on ne joue pas sa vie amoureuse à chaque fois qu’on rencontre quelqu’un de toute façon que ça dure une soirée, une nuit, trois mois ou toute une vie, rien n’est écrit et garantie 😉
      Bise et merci d’avoir laissé un petit mot ici !

  • Reply
    Loreleï
    05/01/2016 at 14:14

    j’ai rencontré mon mari sur meetic il y a 7 ans et ça a été le coup de foudre, emménagement ensemble 1 mois après, PACS l’année d’après, bébé dans la foulée….
    avant lui j’avais rencontré d’autres garçons sur le même site, certains que j’’ai toujours en amis aujourd’hui… Mais certains autres que j’ai vite zappés lol

    bisous!!!

  • Reply
    Clothilde
    05/01/2016 at 12:02

    40 ans, maman de deux grands ados. Célibataire après 15 ans de mariage, une bonne situation, l’occasion de rencontrer beaucoup de monde mais pas envie de mélanger vie privée et vie pro, donc sites de rencontres. Et après un an, le grand dégoût. L’idée même d’y replonger même quand une histoire se finissait me faisait horreur. Malgré la proximité d’une grande ville, on s’aperçoit que dans une tranche d’âge, ce sont les mêmes mecs qui sont sur différents sites (moi aussi me direz-vous) donc le choix n’est pas si grand. Ensuite, pour débusquer le mec marié, il faut un certain temps d’adaptation, mais cela vient vite et ils sont légions. Puis, ceux qui attendent « juste » un « coup d’un soir » ou une « sex friend », il faut le dire c’est la grande majorité sur les applis grand public (c’est peut être différent sur les sites plus haut de gamme). Enfin, certains sont carrément des porcs et ils sont tellement cashs que ça en est écoeurant.
    Je suis en pseudo couple depuis 3 ans avec des rutptures mais je me suis jurée que je n’y remettrais pas les pieds tant j’ai eu la sensation d’avoir une vision condensée de la société de consommation. On regarde, on teste, on jette parce que bien sur, il y a toujours mieux qui attend.
    Seul avantage, j’avoue, cela booste l’ego (même si c’est plaire à des blaireaux) et occupe quand c’est le grand vide après une rupture, on se sent moins seule (même si c’est illusoire).
    Bon courage ! Et merci de ton peps

  • Reply
    Margaux
    05/01/2016 at 10:59

    Alala Tinder ! J’en aurais des belles a raconter moi .. Entre le gars qui voulait me présenter sa mère au bout du 1er RDV, celui qui engage la conversation avec un dessin très explicite à base de smiley, celui qui mettait ses fesses en photo de profil et tant d’autres… ^^ En tout cas je me suis bien retrouvée dans ton article, tout est juste et ça fait du bien d’en parler sans tabou ! 🙂
    Je te souhaite une belle année 2016 pleines de belles surprises et de réussite et de rigolade ! 🙂
    Bises
    Margaux

  • Reply
    beauté brune
    05/01/2016 at 08:13

    J’ai adooré ton article!! et j’adore l’idée de faire enfin un article sur ces appli de rencontres à la chaîne..
    J’ai l’impression que ce sujet est tabou sur la blogo! Je ne crois pas avoir vu un article sur le sujet
    trentenaire et célibataire, j’ai biensûr eu un recours à cette méthode! Mon retour d’expérience est plutôt négative et celui de ma meilleure copine aussi.
    d’ailleurs, je ne connais pas une personne qui est en couple (relation sérieuse) avec qqn rencontré sur le net.
    Ce genre de site est clairement fait pour les coups d’un soir ou ce qu’on appelle un plan cul….C’est rare les fois où j’ai été jusqu’au rdv tellement le lieu de rdv proposé est souvent soit chez moi ou chez lui, du coupe je refuse c’est pas ce que je cherche
    Ces mecs sont même étonnés de ma réaction. on me dit souvent, mais tu te cherche vraiment un mec sérieux ici, tu te crois dans un Disney! Réveille toi!!!
    Un autre point: l’addiction. Oui on prend goût à passer d’un profil à un autre comme dans un magasin (et c’est un magasin!) au moindre détail qui nous ne convient pas, on zappe au profil suivant..
    J’ai de quoi écrire un roman avec toutes mes rencontres désastreuses 😉
    Résolution 2016: me retirer de ces appli et privilégier les rencontres au naturel (bien que c’est très difficile quand notre entourage est en couple et qu’on habite Paris=gens insociables)
    Je reste persuadée qu’on ne rencontre pas notre prince charmant sur ce genre de site!
    On peut y trouver une belle paire de chaussures, un joli sac à main, réserver notre prochain voyage,..Mais hélas pas un mec un vrai!

    Bonne journée

    • Reply
      Jenny
      05/01/2016 at 22:57

      Je ne sais pas si parler des sites de rencontres est tabou sur la blogo, car c’est loin d’être tabou pour la génération Y que nous sommes. Moi j’avoue ne pas avoir fait beaucoup de rencontres via Tinder, plus sur Adopte. Après franchement, j’ai souvent eu le sentiment d’avoir le rôle du mec. J’ai rencontré 3, 4 mecs qui semblaient vraiment vouloir du sérieux. C’est moi qui est prise mes jambes à mon coup car franchement trop banals et ennuyeux. Après la facilité des rencontres et l’effet zapping, comme tu dis, effectivement, n’aident pas à creuser au départ si le feeling ou l’intérêt n’est pas immédiat.
      Maintenant, j’ai soit eu bcp de chance mais les gas étaient tous plutôt gentils. Après, pour moi, ces nouvelles règles ont été un vrai défis et m’ont permises un total lâcher prise et franchement rien que pour ça je dis merci !
      En tout cas merci d’avoir pris le temps de partager ton expérience !
      Bises et a bientôt sur la logo !

    LEAVE A REPLY