LIFESTYLE VOYAGES

Oser voyager seule ? Les 6 bonnes raisons de partir seule !

Oser voyager seule ? expérience Jennyontheblogmode.com

Oser Voyager seule !! ?? !! Les femmes qui voyagent seules déroutent, choquent ou forcent l’admiration. Elles aiment aller à la rencontre des autres, découvrir, sourire, n’ont pas peur de ne pas avoir le même langage que l’autre. Elles sont fortes et pourtant se laissent parfois bouleverser par leurs émotions car voyager en solo, c’est se mettre à nue et oser lâcher prise, vivre des choses que l’on aurait pas osé vivre dans sa vie de tous les jours.

Je sors juste de cette expérience bouleversante où il faut faire tomber le masque, les barrières et s’ouvrir. Quelles sont les 6 excellentes raisons de tout quitter et partir visiter le monde en solitaire ?

1. Avoir l’audace de faire face à vos peurs et développer votre instinct

De l’audace il en faut pour sortir de sa zone de confort, pour laisser ses habitudes, sa petite vie huilée, dire au revoir à ses proches et filer vers l’inconnu. Pas évident de contrer cette petite voie intérieure qui, la veille du départ, te dit « t’es sûre mais qu’est-ce que tu fais ? ». Il est temps de quitter l’imaginaire d’un voyage, le laisser prendre vie et enfin de se retrouver face à nous-même, lâcher prise, affronter le monde et découvrir des émotions nouvelles.

Il y plusieurs raisons qui peuvent vous amener à réfléchir à ce voyage en solitaire ; une séparation, un burn out, vivre de nouvelles expériences ou le refus de devoir attendre après quelqu’un pour parcourir le monde…

Pour ma part, j’avais besoin d’un sérieux break. Après tout ce que je venais de traverser, j’étais mentalement et physiquement épuisée. J’avais posé mes jours de congés pour partir avec une amie. Cette dernière devant annuler, j’ai refusé de devoir attendre après quelqu’un pour partir. Associé à ça, je trouvais intéressant de me confronter à moi-même. Vivant sur Paris où les soirées en solo se font rares, j’ai voulu tenter l’aventure pour faire face à mes angoisses liées à la solitude (cf ancien article sur le sujet – « Fuir la Solitude c’est se fuir soi-même » )

Avoir l’audace de voyager seule, n’est-ce pas aussi, tout simplement, avoir l’audace de s’abandonner à vivre ? De sortir de sa zone de confort, d’oublier le poids de la société, des carcans et de la fameuse normalité !

Quand on part faire quelque chose de différent, il faut affronter le regard ou l’avis des autres qui, du fond de leur canapé bien douillet dans leur petite maison bien feutrée, se permettent du juger votre choix de vie ou la dangerosité d’un monde dans lequel ils n’ont pas mis un pied ! On se demande si on ne fait pas quelque chose d’irresponsable ou de décérébré ? Mais non bien-sur que non !! Alors oubliez les « t’es folle » « et s’il t’arrive quelques chose ? » « le monde est dangereux fais attention ». (1)

Ah le danger en voyage, nous y voilà… Une fille, qu’importe dans quel pays où elle se trouve, est toujours plus vulnérable qu’en étant accompagnée. Il suffira de prendre quelques précautions.

Du coup, c’est très gentil d’avoir peur pour nous mais c’est la dernière chose à laquelle nous avons envie de penser. Nous préférons faire confiance à notre instinct et pourquoi pas au genre humain pour une fois.

 

« Les seuls gens qui existent sont ceux qui ont la démence de vivre, de discourir, d’être sauvés, qui veulent jouir de tout dans un seul instant, ceux qui ne savent pas bâiller. »
Jack Kerouac – On The Road

 

Oser voyager seule ? expérience Jennyontheblogmode.com

2. S’inscrire dans une tradition d’aventurières

A l’époque des “aventurières en crinoline”, voyager seule constituait un défi à l’ordre masculin », raconte Franck Michel, anthropologue et président de l’association Déroutes & Détours (lieu de débats et de manifestations culturelles autour du voyage. Site : www.deroutes.com). « Aujourd’hui, nombre de celles qui prennent la route le font toujours avec ce fantasme de défier les conventions pour trouver la liberté. Mais elles s’opposent peut-être moins aux hommes et plus au mode de vie urbain, dans lequel elles se sentent étouffer. La plupart sont d’ailleurs cadres « indépendantes », aisées, à la recherche d’une forme de dénuement et d’authenticité. » (2)

On a longtemps envisagé la quête d’aventure comme intrinsèquement masculine, tandis que l’inconscient collectif associait les femmes à leur foyer. Pourtant, le voyage au long cours n’est pas l’apanage des hommes. Aujourd’hui, si de plus en plus de femmes le font, c’est aussi parce qu’elles en ont les moyens.

Pourquoi attendre pour partir à l’aventure ? Nous sommes de plus en plus nombreuses à nous tirer seule sur un coup de tête, à faire sauter nos verrous et partir à l’aventure comme si nous étions Indiana Jones (et oui ce n’est pas réserver qu’aux garçons que de vouloir être Indiana Jones). A trente ans, nous sommes libres de nos choix, de nos décisions , autonomes et indépendantes financièrement ! Alors qu’est ce qui nous retient ?

La peur du risque ? Le regard des autres ? « Ma pauvre fille t’es tellement seule que tu n’as pas d’autre choix que de voyager toute seule ! » Mais vous est-il seulement venu à l’idée que cela pouvait être un choix ?

Inscrivons nous dans cette lignée d’aventurières !! – « cf Article sur Les Grandes Aventurières » .

Oser voyager seule ? expérience Jennyontheblogmode.com

3. Voyager seule, c’est ne jamais vraiment l’être 

Pour celles qui ne supportent pas la solitude, voyager seule peut s’avérer psychologiquement rude. Mais en voyage plus que n’importe où, le contact avec les autres s’établit très facilement, alors il ne tient qu’à vous de dépasser votre solitude ! (1) Honnêtement, je ne pense pas réellement que la solitude se fasse sentir lorsque l’on voyage seule. Je pense même que les instants où l’on se retrouve seule sont volontairement choisis et qu’aucun d’entre eux n’est subi, à défaut de les choisir.

Le plus dur a été de me dépouiller des filets dont on s’entoure pour ne jamais rencontrer l’autre ni se retrouver seul avec soi-même : les horaires auxquels on se contraint plutôt que d’explorer ses véritables envies, les croyances que l’on nous a inculquées, qui limitent notre curiosité de l’autre…

Je ne sais pas si c’est le fait d’être une jeune femme seule et / où le fait que voyager seul ne soit pas encore banalisé mais toutes les personnes que j’ai pu rencontrer ont fait preuve d’une grande bienveillance envers moi; que ce soit les personnes à qui vous demandez une information, les chauffeurs de taxi ou bus, les serveurs ou le staff de l’hôtel … J’ai même un des serveurs qui passait son temps à m’offrir entrée, dessert, boisson … J’espère que l’on n’inspire pas de la pitié non plus 😉 ?! Ou bien ne me prend il pas pour une cliente mystère qui note les établissements avant la haute saison ?

Les gens nous interrogent poliment, car souhaitent comprendre, pourquoi nous sommes seule ici, dans leur pays. Ça les intrigue, mais cela a le mérite de lancer la discussion et l’échange.

Oser voyager seule ? expérience Jennyontheblogmode.com

4. Faire ce qu’on veut quand on veut; cette sensation de totale liberté !

« Voyager seule, c’est avoir la possibilité de suivre ses propres envies à chaque instant »

Comme je l’ai dit un peu plus haut, être seule n’est pas toujours évident. Pourtant, être seule, c’est avoir l’occasion de se retrouver, ne pas être soumise à ce que veut l’autre ; il n’y a que vous et le monde. Vous êtes libre. Absolument libre de tout. Être seule, c’est n’avoir aucune contrainte, aucun compte à rendre, ne rien devoir à personne. Être seule, c’est pouvoir se retrouver seule au milieu de nulle part, ouvrir ses bras à l’immensité et hurler de toute votre âme ! Voyager seule, c’est être soi pleinement, c’est être en vie.

Pour être plus concrète, vous perdez complètement la notion du temps. Souveniez vous lorsque vous partiez avec des amis ou votre compagnon, vous revoyez vous en train de souffler d’exaspération à force d’attendre les gens ? Ou encore être à un endroit que vous ne vouliez pas vraiment visiter par compromis ? Ces situations n’existent pas lorsque vous êtes seule !

Vous faites ce que vous vous voulez quand vous le voulez. Il n’y a plus d’horaires, vous êtes totalement ancré dans le présent et vous vous organisez au grè de vos envies. Vous visitez ce que vous voulez, vous mangez à l’heure que vous souhaitez, vous dormez à l’heure que vous décidez et ça vous donne un sensation de liberté incroyable.

Enfin je me suis aperçue que lorsque je voyageais à deux ou en groupe, j’étais finalement toujours un peu « stressée »ou anxieuse. J’ai cherché à comprendre pourquoi j’étais finalement si sereine seule et « tendue » à plusieurs. Je suis arrivée à la conclusion suivante: Je ne peux pas m’empêcher de me soucier du bien-être des autres. J’ai besoin de faire tout ce qu’il faut pour qu’ils se sentent bien.

De ce fait, on s’oublie totalement et cela nous met dans une situation finalement inconfortable. C’est pourquoi lorsque vous êtes seule, vous ne pouvez penser qu’à vous et prendre uniquement du temps pour votre petite personne 😉 .

Oser voyager seule ? expérience Jennyontheblogmode.com

5. Prenez soin de vous et méditez

« L’enfer c’est les autres » J.P Sartre. C’est presque devenu une des conclusions de ce voyage. – Non je rigole !! Enfin pas tant que ça. – Je viens de vous expliquez que je m’oubliais complètement aux contacts des autres. La solution au problème est donc de s’évader et de placer votre voyage sous l’angle du « Prendre soin de soi ».

Prenez vous réellement le temps de vous occupez de vous en temps normal? Pour ma part, clairement non ! Ou pas assez.

Durant ces 4 jours, je n’ai absolument jamais rencontré l’ennuie. Il s’agissait pour moi de faire une pause pour faire le point. Je me suis alors détendue, j’ai mangé sainement, pris le temps de lire, de me faire masser, de faire du sport et de me coucher à 22h30… Objectif : Se traiter avec douceur et bienveillance (ou amour et velouté – à bon entendeur). Lorsque vous voyagez seule vous vous accordez des moments privilégiés. Vous réfléchissez et vous méditez sur vous et vos objectifs dans la vie. Vous prenez enfin du temps pour prendre du recul sur vous même et les choses qui vous entourent.

Oser voyager seule ? expérience Jennyontheblogmode.com

6. Rentrer métamorphosée

Il y aura un un avant et d’un après ce voyage. J’ai eu le sentiment de faire sauter des verrous et des angoisses. Aujourd’hui, une chose est sure, je refuse d’être limitée par la peur. Je préfère la connaître et la traverser. C’est la peur de la peur qui nous empêche d’avancer.

Quand je suis rentrée à Paris, j’ai eu la sensation d’avoir laissé au Monténégro toutes les pierres que je portais sur mes épaules en arrivant. Je suis revenue si légère que je me sens sereine, heureuse et épanouie.

===

Folie, sottise, inconscience et tant d’autres adjectifs que les autres emploieront pour décrire votre projet. Pourtant, n’y a t-il pas là une forme d’audace et de curiosité à vouloir partir seule ? Si, un jour, cette idée venait à naître dans votre esprit, ne la lâchez surtout pas. Nourrissez là, chérissez là et, plus que tout, réalisez-là.

 

« Notre temps est limité, alors ne le gaspillez pas à vivre la vie de quelqu’un d’autre. Ne laissez pas le bruit des opinions des autres avoir le dessus votre voix intérieure. Et, le plus important, ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition. Tout le reste est secondaire. »  Steve Jobs

 

Signature jennyontheblogmode

Retrouvez mes vidéos de mon voyage sur mon Facebook

1- Voyagesetc.com ; 2- Psychologie.com; 3- Images Film Wild 

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply
    madamevirgule
    01/02/2017 at 23:34

    J »y pense de plus en plus 🙂

  • Reply
    Marina
    24/08/2016 at 02:30

    La vie est bien trop courte mais tellement stimulante! Ca donne envie de se lancer ! ^o^

  • Reply
    thelibrarianchic
    22/04/2016 at 22:23

    la meuf a placé amour et velouté dans un article tu as mon respect éternel jusqu’à la nuit des temps. Voilà
    Amour et velouté. <3

  • Reply
    celestecreation
    17/04/2016 at 11:52

    J’ai beaucoup aimé ton article. Je m’y retrouve un peu car n’ayant pas pu voyager jeune, j’en ai une grande envie maintenant. Je devais partir en juin 2015 en belgique, et me suis séparée juste avant. C’est la que j’ai décidé de partir seule, la première grande aventure de ma vie. Je ne regrette pas. J’ai eu un moment de solitude, mais pour le reste j’ai enfin osé abordé quelqu’un qui m’a indiqué mon chemin, puis m’a fait visité un peu la ville, puis m’a laissé continuer en me disant que j’etais bien courageuse de partir seule car elle ne l’aurait pas fait.
    Depuis je ne pense qu’a partir à l’aventure encore plus sauvage, c’est une vraie expérience sur soi même, une belle richesse. Je vois trop de femme ne même pas oser faire des courses seule… quelel dommage

  • Reply
    Marie
    15/04/2016 at 19:33

    super article ! je suis déjà partie seule et c’est vrai ce que j’ai ressenti en rentrant 😉

  • Reply
    lifeeofgirls
    14/04/2016 at 21:39

    super article, ça donne envie !

  • Reply
    Lefèvre-Traoré
    14/04/2016 at 21:02

    Ca donne envie de se lancer !

  • Reply
    prettylittletruth
    14/04/2016 at 14:36

    Super! ca a du etre une super aventure en effet 🙂

  • LEAVE A REPLY